Marché des organes : liberté et moralité

organes

Le marché a incontestablement montré qu’il était le meilleur système d’organisation pour permettre aux hommes de gérer la rareté. Au-delà de ça, le marché est moralement souhaitable car il est l’expression des choix individuels qui se traduisent par l’échange volontaire, véritable jeu à somme positive et clé de voûte d’un ordre social pacifique. Car la …

Lire la suite →